Le franco-ivoirien Tidjane Thiam vient de présenter sa démission et quittera le Crédit Suisse le 14 février prochain.

Depuis Septembre 2019 la banque suisse subit une violente tempête d’accusations d’espionnage. D’abord, elle a été contrainte d’avouer avoir engagé des détectives privés pour suivre son ancien responsable de la gestion de fortune, aujourd’hui à UBS le principal concurrent. Ensuite, pour éteindre ce brasier, deux hauts cadres sont poussés à la démission ; Olivier Bouée le directeur des opérations et Remo Boccali le chef de sécurité. Selon l’information officielle, les deux agents auraient décidé, sans informer le Directeur Général Tidjane Thiam, d’espionner leur ancien responsable de fortune Iqbal Khan. Malgré des données qui ne semblent pas impliquer le franco-ivoirien, les rivalités qui existaient entre lui et Iqbal Khan on mit de l’huile sur le feu. La presse s’en est servi pour impliquer directement le DG et comme si cela ne suffisait pas, en décembre 2019, la SonntagZeitung, sortait une note qui indiquait que le Credit Suisse surveillait depuis plusieurs années les activités de Greenpeace en suisse.

Tidjane Thiam, 57 ans et ingénieur diplômé de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole des mines, a renoncé ce jeudi, devant le Conseil d’Administration, à ses fonctions de Directeur Général dans l’une des plus grandes banques suisses. Eu égard le soutien affiché de certains actionnaires comme Harris Associate (8,42% des actions du CS), la société d’investissement londonienne Silchester International Investors (3,3% des actions) et plus discret de Qatar Investment Authority et Olayan Group, le super banquier, ancien patron de l’assureur Prudential, s’est excusé de ce qui porte à mal son institution en affirmant n’avoir eu « aucune connaissance »des manœuvres qui ont « nuit à Crédit Suisse ».

Rappel : Thiam prenait la direction de la banque en juillet 2015 lorsqu’elle était en mauvaise posture et depuis lors le Credit Suisse se porte mieux, son cours à même bondi de 20% au cours d’une année avec une masse sous gestion qui ne cesse de grimper. 

D’après le Président Urs Rohner« c’est grâce à lui que la banque est de nouveau solide et a renoué avec les bénéfices »

L’annonce de sa démission a un impact négatif de 4% sur le cours de l’action en bourse. Cours actuel: 12,4 CHF

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom s'il vous plaît